Notre projet

Nos activités s'articulent autour de 7 grands axes, en préventif et/ou en curatif :

1. Analyse des pratiques professionnelles

2. Orientation/suivi de soutien personnel 

3. Accompagnement juridique

4. Ateliers en art-thérapies et activités physiques de ressourcement/recentrage

5. Orientation vers des lieux partenaires pour séjours de repos et de soins

6. Centre de formation et de recherche sur le secteur social et médico-social

7.  Incubateur de projets innovants

Chacun de ces axes sera développé de façon spécifique pour répondre aux besoins et attentes des professionnels et des institutions ou pour faire évoluer positivement les situations en tension. 

Répondre à une crise de grande ampleur par de petits pas

La situation du Social et du médico-social est préoccupante, et le constat n'est pas nouveau. En plus des quelques chiffres proposés ici, il nous faudrait développer sur les nombreux facteurs qui produisent aujourd'hui cette situation critique qui concerne une grande partie du secteur. Cet état des lieux a été fait par d'autres et nous y apportons nous-mêmes une petite pierre au travers de notre étude qualitative (résultats à paraître prochainement). 

490 000 cas d'épuisement professionnel par an

Plus de 3 millions de Français au bord du burn-out

(lemonde.fr]

"Les salariés de […] l’hébergement médico-social représentent les secteurs les plus exposés"

("Les chiffres du burn out")

3 fois plus de femmes touchées que d’hommes,

or le secteur social & médico-social compte une très forte proportion de femmes

("Les secteurs de la santé et du social font un burn-out", 14 mars 2014)

"Le burn out […] est un symptôme décrit à la fin des années 80 qui concernait des infirmières et travailleurs sociaux […]. Après une période d'enthousiasme dans l'engagement auprès des autres, ces travailleurs sociaux et ces infirmières vivaient une période d'épuisement sans doute en relation avec l'échec devant les pathologies chroniques, la pauvreté, les rechutes des toxicomanes. 

A force de s'épuiser dans l'aide et dans l'échec, il survient chez les infirmières et travailleurs sociaux une crise de motivation, et une crise dans le rapport subjectif au travail qui se traduit par une dépression."

Christophe Dejours, Professeur au CNAM ("Burn-out : 40 ans de non reconnaissance"​, 01/02/2018)

Notre public

Les bénéficiaires-acteurs du 7ème Lieu

Les bénéficiaires-acteurs du 7ème lieu sont :

  • les travailleurs sociaux et les intervenants sociaux

  • les institutions du social et du médico-social

  • tout citoyen et tout type d'acteur (instances publiques, entreprises privées, organisations de la société civile) voulant contribuer à l'innovation sociale, en pointant des problématiques, en apportant ses compétences ou en co-élaborant des projets aux côtés de travailleurs sociaux, avec notre appui méthodologique et de réseaux. 

Pourquoi "bénéficiaires-acteurs" ? Parce qu'au 7ème Lieu, chacun peut recevoir mais aussi apporter quelque chose : un simple sourire ou une contribution plus substantielle. Rien d'obligatoire, venez comme vous êtes et laissons faire la Vie ! 

La liste des professionnels que nous accompagnons n'est pas exhaustive, car le secteur est fait d'une grande diversité de métiers et de fonctions.

 

Parmi les professionnels concernés :

aide médico-psychologique • agent de développement local • assistant de service social • conseiller en économie sociale et familiale • éducateur de jeunes enfants • éducateur spécialisé • éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse • éducateur technique spécialisé • médiateur familial • Moniteur éducateur • technicien de l'intervention sociale et familiale • éducateur technique spécialisé • Chargés de mission, conseillers, référents, enseignants spécialisés et cadres dans les secteurs Politique de la Ville, Animation socio-culturelle, Réussite éducative, Insertion par l'activité économique, Accompagnement des migrants, etc. • Cadres du Social et Médico-social (chefs de service/CAFERUIS, directeurs d’établissement/ CAFDES, titulaires de DEIS).

Soutenir les travailleurs et intervenants sociaux, c’est soutenir, à travers eux, les personnes les plus vulnérables, pour un accompagnement au quotidien de qualité, humain et satisfaisant tant pour les bénéficiaires du Social et médico-social que pour les professionnels eux-mêmes.